Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 13:46

Image1Et si vous deveniez acteur de votre logement ?

 

Locataires de Côtes d’Armor Habitat

contactez sans tarder la CLCV pour poser votre candidature

 

  La prochaine élection aura lieu en novembre

Clôture du scrutin mardi 18 novembre

Reconnue comme association nationale représentative des locataires, la CLCV compte pus de 420 administrateurs locataire. Elus tous les 4 ans par les locataires, ils défendent leurs intérêts au sein des conseils d’administration des organismes HLM. Votez CLCV.

 

  Pour qui voter à ces élections

   Pour un locataire comme vous, qui vit et connais les mêmes problèmes du quotidien et qui vous

   représentera face au bailleur. Votez CLCV

 

Pourquoi voter à ces élections ?

Plus la personne élue aura recueilli de voix, plus elle aura de poids et plus ses propositions pour la défense des locataires seront prises en compte. Votez CLCV.

 

  Devenez adhérent et représentez la CLCV

Avec le soutien et l’aide de la CLCV, vous aussi devenez administrateur et défendez vos intérêts de locataire, soyez également acteur des décisions concernant les travaux, l’entretien et la gestion de votre logement.

Votez et faites voter CLCV.

 

ENSEMBLE trouvons les bonnes solutions et participons à l’amélioration de notre habitat

VOTEZ POUR CLCV

Sans rature, ni signe distinctif

 

ATTENTION !

Faites connaître votre candidature à la CLCV

Le MERCREDI 24 SEPTEMBRE au plus tard

 

 

Adressez vos candidatures à

CLCV  5 rue De Broglie- - 22300 - LANNION

Association nationale de défense des consommateurs, des Locataires, des Usager et du Cadre de Vie

Tél.02 96 48 07 46 en cas d’urgence 06 68 08 21 52

Email: tregor-goelo@clcv.org  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 22:14

Si vous êtes locataires chez le bailleur COTES DARMOR HABITAT,  vous pouvez vous présenter sur une liste CLCV pour devenir administrateur locataire.


Si vous êtes élu, lors des élections qui se tiendront avant la fin de l’année 2014, vous représenterez les locataires dans le conseil d’administration de votre bailleur, pour 4 ans.


Vous pourrez ainsi peser sur les décisions qui y sont prises, tenter de limiter les hausses de loyers, proposer la réalisation de travaux pour rendre les logements plus confortables … Vous défendrez les intérêts des locataires (et donc les vôtres) et faire entendre leur voix.


Cette fonction vous tente, sachez aussi que vous ne serez pas seul pour la mener à bien. La CLCV vous épaulera, vous aidera à préparer les conseils d’administration, vous proposera des formations.


Locataires, de Côtes d’Armor Habitat, vous souhaitez essayer… dès maintenant contactez-nous !

  • Par email à tregor-goelo@clcv.org  en précisant : nom, prénom, adresse, sans oublier le nom de votre résidence. 
  • Ou, par téléphone au : 06 68 08 21 52

admin-loc

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 15:54

Entre novembre et décembre 2014, les locataires voteront pour élire les représentants des locataires au conseil d'administration de leur organisme d'HLM.

Etre représentant de locataires c’est :

-       Défendre lesdroits des locataires et améliorer les services,

  Faciliter vos démarches face au bailleur,

-       Tout savoirsur la gestion de votre organisme,

-       Echanger avec les autres représentants de locataires au sein de la CLCV.

admin-loc 

La CLCV recrute des locataires qui veulent devenir administrateur. Les HLM concernés sont :

 

  •      CÔTES D'ARMOR HABITAT,
  •      DINAN CODI HABITAT, 
  •      GUINGAMP HABITAT, 
  •      TERRE ET BAIE HABITAT,
  •      BSB (BÂTIMENTS STYLES DE BRETAGNE),
  •      ARMORIQUE HABITAT.

 

Faites-vous connaitre ou posez vos candidatures à :

 CLCV,  5, rue De Broglie 22300 LANNION ou par mail : tregor-goelo@clcv.org

 


Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 21:15

580 €. C’est le montant des frais pouvant être réclamés, en toute illégalité, par des agences immobilières auprès d’un locataire sur une période de cinq ans[1] : facturation de la quittance, frais de relance, de clôture des comptes, d’archivage… C’est pourquoi nous ne pouvons que nous réjouir des annonces
de la ministre du Logement.

 

En effet, il est temps d’assainir réellement cette profession qui a montré son incapacité à s’autoréguler et à faire le ménage parmi ses membres, contrairement à ce qu’elle indique depuis de nombreuses années. Certes, les différents abus que l’on peut constater ne sont pas imputables à l’ensemble de la profession, mais ils n’en sont pas moins intolérables. C’est pourquoi la création d’instances spécifiques chargées de contrôler les activités des professionnels de l’immobilier et, le cas échéant, de les sanctionner, est plus qu’un besoin, c’est une nécessité. C’est d’ailleurs pour cela que nous en demandons la création depuis maintenant plusieurs années. Bien évidemment, les représentants des consommateurs devront y avoir une place, sans quoi, ces commissions perdraient toute crédibilité.

 

Concernant l’encadrement des honoraires, tant en matière locative qu’en copropriété, nous pensons qu’il s’agit d’une mesure qui améliorera la transparence dans les relations professionnel-consommateur et qui mettra fin à de nombreux abus et désagréments : honoraires de location exorbitants, liste non limitative de prestations exceptionnelles en copropriété, difficulté de comparer plusieurs contrats de syndics…

 

Finalement, le projet de loi en cours d’élaboration et qui devrait être présenté dans les jours à venir, semble, du moins sur ces sujets, aller dans le bon sens. Loin de « dégoûter les propriétaires », comme d’aucuns le pensent, ce texte permettra, au contraire, de rétablir la confiance entre le consommateur et les professionnels, lesquels n’ont pas su démontrer qu’ils pouvaient apporter une réelle plus-value.

 

Nous espérons que ce projet de loi puisse être soumis rapidement au Parlement et ne manquerons pas de porter auprès du législateur nos remarques et observations.

 

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:37

Hausse des loyers HLM en 2011

12% des organismes ne respectent

pas la loi !

 

Notre enquête[1] annuelle concernant les hausses de loyer dans les HLM démontre que près de 12% des organismes HLM n’ont pas respecté la loi de finances pour 2011.


Suite à notre enquête réalisée en 2010 et à notre demande de gel des loyers, le Ministre du logement a fait plafonner, dans la loi de finances, les hausses de loyer dans le secteur social à la variation de l'Indice de référence des loyers (IRL). Pour 2011, la révision qui en résulte est de 1, 10%, maximum.


Or, nous avons relevé que :

- 4% des organismes appliquent des hausses de loyers supérieures à 1,10%, contrairement à ce qu’impose la loi de finances pour 2011 ;

- 8% des organismes, au moins, n’appliquent pas une hausse identique à chaque logement (en niveau), mais modulent les hausses de loyers selon les logements (en masse) en dépassant 1,10% d’augmentation, contrairement à ce qu’impose la loi de finances pour 2011 ;

- 12% des organismes ne respectent donc pas la loi de finances pour 2011[2].

 

Les obstacles rencontrés par bon nombre d’habitants pour accéder à un logement économiquement accessible s’additionnent aux difficultés pour se maintenir dans les lieux : montant du loyer, hausse du coût de l’énergie, augmentation des charges, revalorisation insuffisante des aides au logement, diminution des revenus des ménages (chômage…). Dans ce contexte, de telles augmentations ne peuvent qu’accentuer la fragilité des ménages logés dans le logement social.

 

Face aux difficultés que rencontrent les locataires du parc social, nous demandons :

 

- un gel exceptionnel des loyers en 2012 pour faire face à une situation exceptionnelle ;

- la revalorisation des aides au logement d'au moins 10% afin de rattraper leur insuffisante revalorisation de ces dernières années et pour compenser la perte de pouvoir d'achat des locataires ;

- le versement des aides au logement dès le 1er euro ;

- la revalorisation du forfait charges pour prendre en considération les hausses de charges (énergie, eau…) liées aux services essentiels ;

- des sanctions pour les organismes qui ne respectent pas la loi de finances pour 2011, en pratiquant des augmentations de loyers supérieures à 1,10%.

 



[1] Enquête réalisée auprès de 240 organismes représentant environ 2 450 000 logements répartis dans 21 régions, soit près de la moitié du parc total de logements concernés et 33% des organismes HLM présents en France. 

[2] Soit parce qu’ils appliquent une hausse supérieure à 1,1%, soit parce qu’ils pratiquent des modulations de loyers dépassant 1,1%, soit parce qu’ils font les deux.

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 15:59

ELECTIONS HLM

 

LES PREMIERS RESULATS SONT TOMBES

 

 

Les élections des représentants  des locataires au conseil d’administration de Côtes d’Armor Habitat ont été closes le 25 novembre 2010.

 

Une fois de plus la CLCV est la 1ère association de locataires représentatives à  Côtes d’Armor Habitat avec 32,18% des voix en progression  de 2% devançant la liste suivante de 7%.

 

La CLCV a ainsi conservé sa position avec 2 administrateurs élus, les 3 autres associations présentes aux élections ont pour leur part obtenu 1 seul siège chacune.

 

Nos administrateurs élus :

JEAN MARIE VILLETTE

PATRICK MELIN

 

Ils se tiennent à votre disposition

Vous pouvez les contacter au 02 96 40 16 53

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 22:52

VOUS ETES LOCATAIRES

Vos réclamations sont sans suite !

Faites-nous savoir ce qui ne va pas

 

La CLCV reçoit dans ses permanences un grand nombre de locataires qui nous font part de leur mécontentement.

La raison : leur bailleur ne donne pas suite à leurs réclamations.

 

Aussi, la CLCV a-t-elle décidé de lancer une enquête avec les objectifs suivants :

 - vous donner la parole

- dénoncer les pratiques de certains bailleurs (lenteur, non réponse, etc.)

- faire des propositions pour une meilleure prise en compte de vos attentes.

 

Nous vous invitons à nous retourner cette enquête ou à venir à l'une de nos permanences.

Plus nous serons nombreux, plus notre action aura du poids.

 

1. Ces derniers temps, avez-vous fait une réclamation à votre bailleur ?

2. Quel était l'objet de votre réclamation ?

3. Si oui, à quelle date : .........................................................................................................

Nom de votre bailleur : ..........................................................................

4. Comment l'avez-vous faite ?

- par écrit ?- par téléphone ?

- en vous rendant au siège ou à une antenne de votre bailleur ?

- d'une autre façon ?

5. Avez-vous reçu un accusé de réception écrit de votre réclamation ?

Oui             Non 

6. Votre bailleur a-t-il répondu ?

Oui             Non 

Comment ? ................................................................................................................................

……………………………………………..........………….......................................

7. Avez-vous obtenu satisfaction ?

Oui            Non 

PS : si vous avez envoyé un courrier, merci de nous en faire éventuellement parvenir une

copie. Nous vous remercions de nous indiquer vos coordonnées.

 

Nom (facultatif) : …………..……………............………………….......………………

Adresse : ………………………………………………...................…………………………

Tél. : …………………………………………………….....................…………………………

Adresse mail : …………………………………………....……………………………………

Si vous souhaitez recevoir gratuitement la lettre d’information électronique de la CLCV,
cochez ici

Envoyer votre réponse à

CLCV des Côtes d’Armor


4 place du Murio –Castel Pic
22200 GUINGAMP

02 96 40 16 53

cotesdarmor@clcv.org

 

  Nous sommes à votre disposition, prenez contact avec nous pour toutes informations ou renseignements complémentaires

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 11:52

Loyers : la CLCV note des avancées

mais les réponses du Ministre restent insuffisantes

 

Le Ministre du logement a apporté ces derniers jours des réponses aux dernières enquêtes de la CLCV et à sa demande de gel des loyers.

 

Selon les dernières déclarations du Ministre, les hausses de loyer dans le secteur social seraient plafonnées à la variation de l'Indice de référence des loyers (IRL). Il s'agit là d'une réponse positive aux demandes de la CLCV d'encadrement des augmentations de loyer qui n'a eu de cesse de dénoncer les hausses pratiquées.

 

En effet, l'enquête[1] que nous avons réalisée en 2010 sur les hausses de loyer dans le secteur social démontrait que 65,46% des organismes avaient procédé à des augmentations supérieures au plafond fixé par la circulaire du 12 octobre 2009. Et ces résultats ne sont malheureusement pas isolés : en moyenne, chaque année, près des deux-tiers des bailleurs ne respectent pas les préconisations ministérielles.

 

Année

Recommandations ministérielles

Bailleurs ne respectant pas les recommandations ministérielles

Moyenne des augmentations de loyers1

Variation moyenne par rapport aux recommandations ministérielles

2005

1,9%

64,2%

2,12%

+11,58%

2006

1,8%

62,4%

2,06%

+14,44%

2007

1,8%

66,9%

2,04%

+13,33%

2008

2,7%

20,5%

2,27%

-15,93%

2009

2,38%

---2

3%3

+26,05%

2010

1%

65,46%

1,36%

+36%

1 Etudes CLCV sur les augmentations des loyers HLM les années précédentes.

2 Enquête CLCV non réalisée cette année.

3 Source : Rapport sur la situation du logement en France (Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer – juin 2010).

 

Cependant, ce plafonnement des loyers à l'IRL doit s'appliquer à tous les locataires du secteur social et ne pas être une moyenne calculée sur l'ensemble du patrimoine du bailleur.

 

Concernant le secteur privé, le Ministre vient d'annoncer qu'il n'était pas « opposé à un plafonnement du mètre carré ». Il admet ainsi que le marché seul ne peut offrir une offre économiquement accessible. La CLCV est prête à travailler avec Benoist APPARU pour atteindre un tel objectif sachant que, pour cela, il sera nécessaire de prendre en compte aussi bien le logement social que le logement privé conventionné.

 

Mais, si instaurer des loyers clairement réglementés ou encadrés dans le social et le privé représente des axes de travail intéressants, nous attendons que le Gouvernement réponde à une situation exceptionnelle par des mesures exceptionnelles et qu’un temps d'arrêt soit établi après des années de hausses de loyer.

 

C'est pourquoi, compte tenu de ce contexte, la CLCV persiste à réclamer le gel des loyers pour l'année 2011, sans possibilité de rattrapage au cours des années suivantes.



[1] Enquête réalisée auprès de 165 organismes représentant 1.706.085 logements répartis dans 19 régions, soit 37,39% du parc total de logements concernés et 20,22% des organismes HLM présents en France.


 

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 10:48

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! 

Au moment où l’actualité se focalise sur les prix de l’immobilier à l’achat, les prix des loyers nous semblent oubliés. Les loyers augmentent deux fois plus vite que le coût de la vie, la crise économique actuelle et l’importance du chômage rendent la situation intenable pour un nombre croissant de locataires.

Dans le secteur social, notre enquête annuelle 2010 sur les hausses de loyers a démontré une fois de plus que les recommandations ministérielles n’ont pas été suivies par les 2/3 des bailleurs : 65,46 % d’entre eux ont ainsi procédé à des augmentations supérieures au 1 % maximum préconisé par Benoist APPARU, ministre du Logement, dans sa circulaire du 12 octobre 2009.

Dans le secteur privé, la situation s’avère encore plus alarmante. Dans son rapport sur la situation du logement en France, le ministère du Logement souligne que les hausses ont été en moyenne bien supérieures à la hausse des prix à la consommation (1,1 %) en 2009, atteignant 3,3 % en moyenne à Paris, 2,9 % en proche banlieue et 2 % en province.

A cette hausse importante des loyers, s’ajoutent une augmentation conséquente des charges - notamment énergétiques -, et une sévère diminution des aides au logement, affaiblissant ainsi le pouvoir d’achat des locataires.


En prévision d’une baisse historique du pouvoir d’achat en 2010 et pour répondre aux tensions actuelles, la CLCV demande un gel des loyers pour l’année 2011, sans possibilité de rattrapage sur les années suivantes. En effet, après la dernière mesure réglementaire de gel des loyers en 2000 et 2001, un certain nombre d’organismes ont rattrapé les années suivantes ce gel des loyers, alors qu’ils avaient bénéficié de mesures compensatoires.

L'annonce faite par François BAROIN, ministre du Budget, d'instaurer un prélèvement sur les organismes HLM de 340 millions d'euros par an sur la période de 2011-2013 ne va pas résoudre la crise du logement. La mesure annoncée viserait à prélever  des sommes disponibles auprès des organismes HLM qui épargnent pour construire dans les zones géographiques manquant de logements sociaux.

Pour la CLCV, une telle mesure ne doit pas cautionner un désengagement financier de l'Etat en matière de logement, ni être un obstacle au nécessaire entretien, aux investissements de confort en direction des locataires ou à une politique indispensable de modération des prix des loyers. Il faut en effet rappeler que les réserves financières ainsi ponctionnées ont été constituées grâce aux loyers et devraient donc leur bénéficier.

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 18:24



En effet, depuis les récentes mesures de la loi Boutin (remise en cause du droit au maintien dans les lieux, baisse des plafonds de ressources…) de plus en plus de locataires du secteur social se tournent vers la CLCV et l’interrogent sur leurs obligations et leurs droits.

Nous avons souhaité répondre à ces inquiétudes, afin de répondre à leurs nombreuses questions et les aider à préserver leurs intérêts et leurs droits.

                                              N'hésitez pas, visitez ce site !

Repost 0
Published by CLCV Côtes d'Armor - dans logement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la clcv des côtes d'armor
  • Le blog de la clcv des côtes d'armor
  • : Blog de la CLCV (consommation logement et cadre de vie) des Côtes d' Armor
  • Contact

Recherche

Thèmes